Découvrez les voyages éco-confiance de LONGITUDE 181 !

par | 23 Déc 2021 | Guide, News

Longitude 181 lance un label de « Voyage éco-confiance Longitude 181». Ce label est destiné à aider les voyageurs à choisir des voyages éco-responsables, tout en leur permettant de jouer un rôle actif pendant leur voyage.

Les Tour-opérateurs, partenaires Longitude 181 Copyright D. Bonnon

Pourquoi un voyage éco-confiance?

Selon un sondage Ifop d’avril 2021 sur les Français et le tourisme durable,

80% des sondés pensent que c’est aux professionnels de s’engager sur la réduction de l’impact environnemental du tourisme.

61% déclarent aussi que la préservation de la nature est devenue une préoccupation plus importante depuis la crise du Covid-19.

Cela montre qu’il est urgent de penser ses vacances autrement.

Les voyages qui obtiendront le label « voyage éco-confiance Longitude 181 » ne seront pas commercialisés directement par Longitude 181 mais par un voyagiste Ambassadeur de Longitude 181.

Les activités sont réalisées avec l’objectif de découverte du milieu, de partage d’expérience passée et vécue, d’information et de soutien pour une attitude écoresponsable.  Pour un voyageur, l’écoresponsabilité se traduit par une participation au travers du séjour à la restauration de l’environnement marin : sauvegarde ou meilleure connaissance d’espèces, projet de sciences participatives (relevés, observations, …), éco-volontariat, préservation ou restauration d’espaces naturels, préservation de sites de pollutions diverses.

Des critères en toute transparence

Longitude 181 a défini des critères d’éco-responsabilité que le voyagiste et ses prestataires s’engagent à respecter. Les voici :

  • Connaissance du milieu : transmettre cette connaissance, la partager, la faire progresser. Les lieux de plongée, d’activités ou de visites sont connus parfaitement du voyagiste et des prestataires avec lesquels il travaille. Le participant doit être informé du milieu dans lequel il va s’immerger, et il doit avoir une information disponible avec un accès facilité.

  • Diminution de l’impact sur l’environnement : une activité commerciale directement liée à l’environnement a nécessairement un impact. Longitude 181 considère qu’un voyagiste éco-responsable se doit de faire plus d’efforts que d’autres sur la mise en œuvre de la diminution réelle de l’impact sur l’environnement où se déroulent les prestations proposées.

  • Actions pour la préservation à long terme : une activité commerciale directement liée à l’environnement a nécessairement un impact. Longitude 181 considère qu’il est indispensable d’inscrire cette activité dans une vision à long terme pouvant mener jusqu’à la restauration du milieu.

  • Eco-volontariat des participants ces derniers sont mis à contribution, pour transmettre des observations à un organisme reconnu, contribuer à des sciences participatives en relation avec un organisme scientifique ou pour réaliser des actions de préservation / restauration du milieu.

  • Présentation et compétences de l’intervenant : l’intervenant ou l’équipe d’intervenant(s) dispose(nt) de compétences et d’un parcours qui doivent permettre pour chaque participant du séjour une expérience riche, motivante, écoresponsable, lui permettant d’être acteur dans la préservation de l‘environnement marin.

Le détail des critères, l’engagement du voyagiste face à ces critères est indiqué en toute transparence dans les documents de voyages . Il est possible dès lors d’avoir une attente calibrée avec ce qui est proposé. C’est la base de la confiance mise en place pour réaliser un voyage non pas parfait, mais en connaissance de cause sur les volets écoresponsables de celui-ci.

Un défi pour les voyagistes

La liste des critères, associée à un encadrement de qualité et des activités qui permettent une contribution directe ou indirecte à la protection de l’océan sont, et nous en sommes conscients, un véritable défi pour les organisateurs de voyages ! Les voyages qui auront reçu le label pourront être renforcés d’une année sur l’autre dans leurs critères d’éco-responsabilité dans un objectif d’amélioration continue, en relation avec les prestataires du voyage. Beaucoup sont néanmoins intéressés par ce concept de voyage éco-confiance qui vous permet de partir en confiance et à impact moindre : on est loin du tourisme de masse uniforme  dont le voyage est une compilation de transports, hébergements, repas, et activités sportives ou de loisir. Nous souhaitons que tous les voyagistes puissent s’emparer du concept afin que nous puissions plonger en minimisant notre impact et en contribuant à la protection de l’océan.

Les droits de l'Océan, un sujet complexe

Une première série de voyages avec ULTRAMARINA

Notre partenaire historique et sponsor de longue date, ULTRAMARINA, a relevé le défi pour les premiers voyages, et dans un contexte difficile .

En effet, le premier voyage qui obtient  le label « Voyage éco-confiance L181 » est organisé par ULTRAMARINA et DOLPHINESSE pour étudier les dauphins de Sataya, en Egypte. Une série de 4 voyages dédiés à  la réalisation d’une étude basée sur la photo-identification de la population de dauphins à long bec. L’objectif de la photo-identification des dauphins est de reproduire une étude passée à des fins de comparaison de la situation des dauphins sur 2 périodes de temps. Les résultats de l’étude 2022/2023 permettront de mettre en évidence la nécessité d’agir pour la préservation de la population de dauphins de Sataya et d’inciter l’Etat égyptien à prendre des mesures. Ces voyages sous-entendent une rencontre des dauphins dans le respect des conditions voulues par l’animal, et selon la durée de son choix. Ils sont encadrés par Valérie Valton de Dolphinesse, éthologue et guide  de l’interaction responsable avec les animaux sauvages

Pour le détail de ces voyages et pour plus de précisions, consultez les informations du site de ce voyage

logo ultramarina

Merci à ULTRAMARINA pour s’essayer au premier voyage labellisé “Voyage éco-confiance LONGITUDE 181” !

 

Nous n’en resterons pas là , à suivre …

Foire aux questions

Est-ce que les animaux ne sont pas déjà suffisamment embêtés par les visiteurs et est-ce que c’est une bonne idée d’en rajouter ?

–> Si on regarde de plus près ce premier voyage eco-confiance à Sataya, il faut bien comprendre que l’objectif n’est pas de faire des photos de dauphins. Le but de la photo-identification sur plusieurs semaines est d’alimenter une étude scientifique pour mieux connaître l’état de cette population de dauphins. Si les chiffres démontrent que cette population est en déclin et en danger, les éléments scientifiques seront utilisés pour convaincre les autorités locales de prendre des mesures de préservation.

Est-ce une bonne idée d’inciter les gens à voyager en avion ?

–> Nous sommes conscients du rôle que jouent les vols en avion dans les émissions de gaz à effet de serre, mais nous pensons qu’il est de la responsabilité de chacun d’agir à sa façon pour réduire son impact. Nous ne pouvons pas empêcher les gens de voyager, alors nous voulons les aider à choisir des voyages qui auront moins d’impact, avec des prestataires sensibilisés et responsables. L’un des piliers réside aussi dans le fait que le voyageur participe activement à la protection du milieu et se rend utile sur place.

Soutenir Longitude 181

et La Voix de l’Océan

Longitude 181 est une association financièrement indépendante. Grâce à votre soutien nous continuerons à Alerter sur les menaces qui pèsent sur l’Océan et Agir pour  faire entendre  La Voix de l’Océan

 Même pour 1 €, vous pouvez soutenir LONGITUDE 181 et cela ne prend qu’une minute. Merci.

En lire plus

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez sur vos réseaux