Méditerranée : 9 ONG urgent l’Espagne, la France et l’Italie de réduire leurs pêches

par | 11 Déc 2021 | Actions Collectives et Soutiens, News

Au lieu de jouer à la roulette russe avec leurs pêcheries méditerranéennes, l’Espagne, la France et l’Italie doivent respecter la réglementation européenne ! Elle doivent d’urgence réduire la pêche, augmenter la maille des filets pour ne pas capturer les jeunes, et créer des réserves intégrales interdites à la pêche ! Telle est l’injonction que 9 ONG*, dont Longitude 181, viennent d’envoyer au Conseil Agriculture et Pêche de l’Europe, à la veille de sa réunion et alors que la France s’apprête à Prendre la présidence européenne.

chalutier

Une surpêche inacceptable

Les captures en Méditerranée sont 2,7 fois supérieure au seuil fixé par la Politique commune des pêches. Le temps presse et l’effondrement des populations est imminent. Dans certaines zones, le merlu européen est pêché à plus de 8 fois au-dessus des niveaux considérés comme durables et 6 fois pour le rouget et les crevettes bleues et rouges !!

Les 12-13 dec, se tiendra la réunion du Conseil agriculture et pêche (AgriFish) de l’Union Européenne. 9 ONG environnementales dénoncent les jeux politiques auxquels se livrent la France, l’Espagne et l’Italie, jeux qui risquent de ruiner tous les espoirs de sauver les populations de poissons et la pêche en Méditerranée occidentale.

peche

Des solutions bien connues

Ce n’est qu’en suivant les avis que les scientifiques martèlent depuis des années et en adoptant des mesures énergiques pour protéger les habitats clés que l’on permettra aux populations de se reconstruire :

  • réduction drastique de l’effort de pêche ;
  • application de la réglementation ;
  • mise en place de filet sélectifs pour éviter la capture de juvéniles
  • création de réserves intégrales (fermées à la pêche) pour protéger les habitats sensibles comme les nourriceries et les frayères.
  • plan de soutien à la transition à destination du secteur de la pêche et des communautés côtières.

Adopter des mesures d’urgence, avant qu’il ne soit trop tard 

En Méditerranée, les mesures adoptées par la PCP n’ont été mises en œuvre qu’a minima. Résultat, aucun des scénarios de gestion évalués pour l’année 2022 ne mettra fin à la surpêche en 2025, car ni la France, ni l’Italie ni l’Espagne n’ont mis en place les réductions nécessaires.

Pour empêcher ces 3 pays de continuer à mettre en péril l’avenir de la pêche en Méditerranée, et celui des communautés côtières qui en dépendent pour leur subsistance, Longitude 181 et les ONG signataires demandent à la Commission européenne d’adopter des mesures d’urgence, comme elle en a le pouvoir, avant qu’il ne soit trop tard.

* Les 9 ONG signataires : Longitude 181, Oceana, MedReAct, WWF, Legambiente, Seas at risk, SNPN, Ecologistas en accion, Fundacio ent

Soutenir Longitude 181

et La Voix de l’Océan

Longitude 181 est une association financièrement indépendante. Grâce à votre soutien nous continuerons à Alerter sur les menaces qui pèsent sur l’Océan et Agir pour  faire entendre  La Voix de l’Océan

 Même pour 1 €, vous pouvez soutenir LONGITUDE 181 et cela ne prend qu’une minute. Merci.

En lire plus

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez sur vos réseaux