Longitude 181 et Captain’Neo, ensemble pour donner une 2eme vie à vos combis !


Longitude 181 et Captain’Néo joignent leur forces pour donner une seconde vie aux combinaisons en néoprène, un dérivé du pétrole, qui génèrent environ 150 tonnes de déchets non recyclables.

LONGITUDE 181, avec son réseau et ses centres ambassadeurs, et  Captain’Néo, créateur d’objets divers à longue vie en néoprène (sacs, sacoches, housses et accessoires) visent à récolter un maximum de néoprène pour un réemploi : une deuxième vie plutôt qu’une pollution !

Faites partie des “Néopotes” !

Les donateurs de combinaisons néoprène usagées ou les représentants locaux récoltant les combinaisons en néoprène usagés constituent le réseau des “Néopotes “.

Vous aussi , vous pouvez devenir un Néopote !

Devenez un Néonaute :

Une combinaison de voile ou de plongée qui traîne dans un placard que vous ne vous résolvez pas à  jeter ?   Contactez Les Néorécoltants au plus près de chez vous ( consultez la carte du site Captain ‘Néo pour les identifier)

Vous voulez faire plus ?

Devenez un Néorécoltant :

c’est-à-dire un point du réseau de collecte de Captain’Néo. Vous collecterez en stockage temporaire (1m3) les combinaisons en néoprène. Parlez-en à votre club de sport aquatique préféré : c’est une mine de néopotes et de néoprène !

 Néorécoltant, ça  vous tente ?

2 possibilités :

– Vous êtes un Néorécoltant reconnu : vous collectez les néoprènes des personnes qui vous contactent (contact diffusé).

– Vous êtes un Néorécoltant en collecte restreinte  : vous collectez autour de vous uniquement les néoprènes des personnes que vous connaissez (contact non diffusé).

Pour devenir un Néonaute, c’est par ici –>  Je donne une seconde vie au néoprène

 

Pourquoi le Néoprène ?

Pratiquant des sports aquatiques, balayons devant notre porte ! A l’heure où les pollutions sont de plus en plus criantes, il est indispensable de minimiser l’impact de notre consommation !

Le néoprène est une alternative au caoutchouc synthétisé dans les années 1930. Utilisé dans de nombreux domaines tels que l’habillement, l’isolation ou les travaux publics, il constitue la matière de base des sports nautiques, depuis les premiers modèles dans les années cinquante jusqu’à nos jours !

Matière légère, amortissante et souple, isotherme mais aérante, dont l’élasticité et la résistance à l’écrasement permettent aux créateurs d’inventer des formes qu’aucun autre tissu ne saurait tenir, le néoprène issu des combinaisons, armure contre le froid, se change rapidement en parure une fois accaparé par les milieux de la mode et du cinéma dès les années 1960 (Opération Tonnerre, 1965).

Hélas, ce tissu dérivé du pétrole génère environ 150 tonnes de déchets non recyclables par an ! Enfouis, ces déchets mettront des milliers d’années à se désagréger ; incinérés, ils dégagent des fumées irritantes épaisses et toxiques, ainsi que du monoxyde de carbone. De surcroît, l’obsolescence programmée des combinaisons de plongée et les chutes gâchées de la production industrielle ajoutent à l’étouffante masse de déchets légitimement usés du néoprène neuf ou encore utilisable.

Pour en savoir plus : consulter l’article suivant

Une boutique qui donne des débouchés à une matière qui n’en a pas !

Captain’Néo recycle le néoprène des combinaisons vouées à la destruction auprès des clubs et activités nautiques  (en mer comme en eau douce) et des particuliers, et confectionne sacs et accessoires par un processus totalement artisanal, dont la réalisation est 100% française !

L’équipe de Captain’Néo dispose à ce jour d’une boutique à Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées Orientales, et d’une e-boutique où vous pouvez retrouver toutes les réalisations.

Chaque produit est unique, fait à la main à partir d’arrivages divers et variés, de la mythique “peau de requin” du temps de Cousteau jusqu’à la combinaison étanche.

Allez, on vide ses placards ?

Share