Requins en crise : le WWF alerte sur l’état critique des requins de Méditerranée


Les conclusions du nouveau rapport du WWF, publié à l’occasion de la journée mondiale des requins (14 juillet), confirment les alertes lancées depuis 2014 par Longitude 181. Plus de la moitié des espèces de requins et de raies de la mer Méditerranée sont menacés. Près d’un tiers est pêché à un niveau critique d’extinction. Les requins sont décimés par la surpêche, la pêche illégale et la pollution plastique. Plus que jamais, rejoignez la campagne “pas de requins dans mon assiette” ! Soyeux contagieux, faites la connaître, allez convaincre poissonniers et restaurateurs de ne plus servir de requins !

Surpêche irresponsable et parfois illégale.

Le dernier rapport du WWF démontre, une fois de plus, comment une pêche non durable et parfois illégale a réduit les populations de requins et de raies dans la région.

« Les requins pourraient disparaître de la Méditerranée. Leur déclin rapide est l’indicateur le plus sérieux du mauvais état de santé de la mer et des pratiques de pêche irresponsables. Tous les pays méditerranéens sont responsables. Les requins font partie de notre mer et de notre culture depuis des milliers d’années. Nous devons agir rapidement pour assurer leur survie dans le futur », explique Giuseppe Di Carlo, directeur du WWF à l’Initiative Méditerranéenne Marine.

Requins ciblés ou capturés accidentellement

Certains requins sont directement ciblés et trouvent leur place sur le marché. Les autres sont des prises accessoires : ils sont capturés avec les espèces ciblées (thons, espadons,tec…). Ils sont alors rejetés à la mer où ils n’ont quasi aucune chance de survie. Dans certaines zones, les requins et les raies représentent plus du tiers des captures totales à la palangre ! D’énormes quantités de requins sont capturés par des filets dérivants illégaux. Les grands requins blancs (voir onglet “en savoir plus”, qui sont en Danger Critique d’Extinction, se retrouvent piégés dans ces filets. Même les pêcheries artisanales utilisant des filets maillants peuvent capturer un grand nombre de requins et de raies

Du requin dans votre assiette !

Le rapport du WWF confirme que vous devez êtres vigilants au restaurant et en poissonnerie : des analyses ADN ont montré que de nombreux consommateurs, pensant manger de l’espadon de Méditerranée, retrouvent de la viande de requin dans leur assiette !… Plus que jamais, faites attention. Rappelez-vous aussi que, sous le nom de “saumonette”, c’est du requin que l’on vous propose en poissonnerie ou au restaurant !

 

Rejoignez la campagne “pas de requins dans mon assiette” !

Soyeux contagieux, faites la connaître, allez convaincre poissonniers et restaurateurs de ne plus servir de requins !

 

Share