Les cachalots en 2017-2018 : demandez le programme !


Après le lancement cette année du programme cachalots, de nombreuses questions sur la suite qui sera donnée nous ont été posées.  Voici quelques réponses sur les passionnantes études à venir.

Les années 2015/2016 ont été consacrées à :

  • Réalisation de la matrice de relations sociales.
    • Matrice des relations sociales de une unité permettant de faire émerger les couples qui suggèrent une filiation (Delphine/Tache Blanche ; Irène Gueule Tordue/Arthur ; Adélie/Eliot ; Lucy/Roméo ; Emy/Zoé ; Issa/Miss Tautou). Une analyse génétique devra permettre de confirmer ces couples filiaux et de réaliser l’arbre généalogique.
    • Mise en évidence d’autres couples tels : Joue Blanche/ Agatha et Vanessa/Delphine dont il faut vérifier la parenté par étude génétique.
  •  Identification des individus réalisation de la matrice de relations sociales.
    • Réalisation de 52 cartes d’identité complète + 8 cartes en cours (fichier joint)
    • Mise en évidence de la répartition des ces cachalots en au moins 5 unités sociales
  • Mise en évidence d’une communication sonore spécifique « dialectale » propre aux cachalots de Maurice qui doit être précisée (codas à 8 et 9 clics).
  •  Démonstration de l’importance sociale des nounous : allaitement d’un jeune cachalot par 2 femelles adultes différentes (Miss Tautou allaitée par Issa et Germine)

Les années 2017/2018 seront consacrées à :

  •       La poursuite de la réalisation des cartes d’identité, du dénombrement de la population et de la répartition en unité sociale
  •      Réalisation de l’arbre généalogique par analyse génétique
  •      L’analyse de la communication sonore :
    • vérification de la spécificité dialectale (codas à 8 et 9 clics) comparaison avec dialecte de populations d’autre région du monde : Caraïbes, Acores, Méditerranée, Galapagos, Japon. (possibilité de publication internationale)
    • Analyse des codas et correspondance avec des comportements particuliers ; exemple codas : Vanessa et Delphine et dialogue de codas 8 clics (2+6) en échos

 

 

 

 

 

Exemple codas de 7 clics suivis d’une volée de clics très serrés et codas 8 clics

 

 

 

 

 

 

 

  • Analyse des creaks/buzz de surface pour différentiation avec creak /buzz d’écholocation au cours de chasse  en profondeur:
  • Analyse des codas individuels pour vérifier l’hypothèse de la caractérisation mâles/femelles et personnelles.
  • Calcul de l’inter-pulse des clics de chaque individus pour caractérisation individuelle et calcul de la taille
  • Etude comparative du dialecte des cachalots de l’île Maurice avec celui des grands cachalots mâles des archipels Crozet, Kerguelen, Heard, Macdonald pour vérifier l’hypothèse des relations origines et reproduction (Dr. Paul Tixier et laboratoire de Chizé).
  • Etude éthologique
    • Comportements sociaux entre immatures et immatures/adultes
    • Jeux (possibilité de publication internationale avec les Pr. Dickel et Burghardt)
    • Evolution comportementale des jeunes mâles immatures et sortie du clan à maturité
    • Evolution du « langage » chez les jeunes : de la naissance à l’âge adulte ; comparaison avec mâles adultes
    • Evolution comportementales des jeunes femelles et apprentissage du langage
  • Croissance et évolution comportementale des individus immatures
    • Etablissement d’une courbe de croissance réelle, basée sur le suivi de 7 jeunes : 4 mâles, 3 femelles depuis leur naissance ! Vérification de l’équation de Growcott (taille = 1,258 x IPI + 5,736) et des équations de Mohl et Gordon.
  • Publication d’un livre sur « Cachalots, comportements sociaux et communications », aux éditions ACTES SUD, automne 2017

 

 

Share