Abandon du bateau LA VOIX de l’OCEAN dans la Route du Rhum


Eric Jail, Skipper du bateau ” la Voix de l’Océan” LONGITUDE 181 dans la Route du Rhum2018, est contraint à l’abandon suite à une voie d’eau structurelle.

“La Voix  de l’Océan” est à Lisbonne ,et ne pourra effectuer la traversée de l’ Atlantique. 

C’est la fin d’ une belle aventure puisque Eric JAIL , 6ème sur 17 dans sa catégorie , s’en était très bien sorti depuis le départ . Il avait géré son parcours à travers deux dépressions alors que de nombreux concurrents abandonnaient ou cassaient . Le bateau allait bien, et Eric était en forme . Abrité à la Corogne   comme plusieurs de ses concurrents pour attendre un passage d’une troisième dépression et faire quelques réparations de base, il est reparti samedi dernier, en forme  et gonflé à bloc. Nous avons enregistré une interview où sa passion était intacte ! Ca se présentait plutôt bien…. d’ailleurs  voici ce qu’il nous adressait  alors  qu’il était reparti depusi quelques heures :

“ce soir je voudrai remercier du fond du cœur Longitude 181 pour le magnifique code 5 estampillé “la voix de l’océan” qui permet à  La Voix de l’Océan de filer plein sud après ces heures de pétole difficiles…
Pour la petite histoire, mais parce que c’est vrai, lorsque cet après midi, couché a plat ventre sur l’avant du bateau pour faire le nœud d’amure et gréer le spi, sans tomber à l’eau, j’ai vu arriver à fond 4 magnifiques dauphins qui ont escorté et supporté le bateau, collés à l’étrave tout du long de la manœuvre !!  il y a des jours ou l’on ne doute plus de rien …c’est là maintenant .

Parlons haut et fort, d’une seule voix, défendons ce monde, cet océan , ses citoyens , Je sais ce soir qu’ils comptent sur nous… ils me l’on dit !

Eric Jail
la Voix de l’Ocean  41 09 N 10 23 W”

Une simple fissure dans du métal aura provoqué  l’abandon ( Rappelons qu’il  était sans assistance ,  en amateur, ce qui n’est pas le cas des grands bateaux ) .

Voici ce qu”il nous a confié  :

“Suite a une voie d’eau a la sortie tribord du tube de vidage du cockpit je me suis arrêter a Cascais pensant pouvoir réparer au mouillage et repartir. Malheureusement cette réparation nécessite finalement la mise a sec du bateau  synonyme d’un deuxième arrêt et donc d’abandon …Il s’agit d’une erreur de conception du bateau qui entraîne la fissuration de la soudure du tube a la sortie du tableau arrière sous la ligne de flottaison ce qui rend la réparation de fortune impossible… Un petit geyser d’eau se forme des que le bateau se déforme sous voile et seul un suintement persiste lorsque le bateau est au port  ce qui explique la difficulté a repérer d’où provenait l’eau que j’étais obligé d’écoper une fois de temps en temps au départ de saint Malo puis toutes les trois heures ensuite…La solution consiste a utiliser un tube souple à la place du rigide ressouder correctement la sortie tableau et concevoir des renforts appelés goussets de part en part de la sortie de ce tube…Les chocs très importants du bateau lancé au prés dans une mer formée pendant une quinzaine de jours si on inclue le convoyage de La Voix de l’OCéan de  Rosas  à Saint Malo expliquent cette fissuration

La sanction sur ce type d’avarie étant la perte du bateau et un risque majeur de perte humaine je crois avoir pris la bonne décision en déclarant forfait …

Malgres tout je me suis régalé les modifications du bateau l’ont métamorphosé et nous avons vraiment fait équipe pour affronter des conditions dantesques qui laissent des images à tout jamais imprimées au fin fond de ma mémoire .

C’était magnifique !!

Merci a tous ceux qui m’ont aidé a tous ceux qui m’ont suivi à tous ceux qui y ont cru à tous ceux qui ont créé à tous ceux qui ont participé à tous ceux qui étaient là à tous ceux qui ont exprimé …leur joies tristesses colère !!!

Merci au contingent de dauphins qui ont accompagné La voix de l’océan omniprésents joueurs bagarreurs drôles réconfortants à toute heure du jour et de la nuit …juste incroyable !!!

Merci a l’Océan sans qui rien de tout ça n’existerait .

Merci aux rêves .

Merci à la vie .

Merci  La Voix de l’Océan.

Eric

 

 

 

 

 

 

Share