Puisqu’on vous dit que les requins sont de gros poissons….


Depuis le film ravageur de Steven Spielberg, “Les dents de la mer”, l’industrie du cinéma ne cesse de mettre “à toutes les sauces” ce soit-disant “mangeur d’homme”, banalisant de ce fait l’incroyable massacre mondial perpétué sur l’ensemble des espèces dans l’indifférence générale. Néanmoins, quelques-uns, et pas forcément des activistes pro-requins, démontrent au quotidien, que cette image est largement erronée.

Derniers accidents médiatisés

Ce 5 août dernier, les médias annonçaient des accidents “simultanés” avec des requins, d’une part en Mer Rouge et d’autre part en Floride. Le reportage réalisé est cependant édifiant par rapport à ce que l’on a l’habitude de visualiser dans de telles circonstances.

En effet, on assiste à l’interview d’une mère de famille qui est tranquillement installée sur la plage pendant que son bambin barbote et elle parle très sereinement de la présence des requins près de la côte…

Le gouvernement fédéral de la Floride, loin de considérer le requin comme un vilain mangeur d’homme qu’il convient d’éradiquer absolument de l’environnement proche des activités humaines (comme nous le faisons actuellement dans un certain coin de France…), se pose la question de la pêche au gros pratiquée par les pêcheurs… de requins depuis la plage. Et là, les images sont édifiantes, de pêcheurs manipulant seuls des requins de bonne taille comme de vulgaires thons… alors qu’il s’agit de requins bouledogues et de requins tigres.

 

L’accident en Mer rouge, quant à lui, était le fait d’un requin Longimanus… Sans plus de mots, nous vous invitons simplement à visualiser et à diffuser aussi cette excellente vidéo du Seaquarium du Grau du Roi qui traite ce sujet et devrait, là encore, faire réfléchir certains décideurs de l’Ile de La Réunion quand à la “gestion de la crise requins” mise en place jusque là….

 

Pour changer le regard des terriens sur ces fabuleux prédateurs qui cohabitent avec les autres créatures de l’Océan depuis 400 millions d’années, n’hésitez pas à diffuser largement ce message autour de vous. Consultez et participez aussi à la campagne requins de Longitude 181, nous ne sommes pas encore assez nombreux pour faire entendre leur voix, et l’urgence est là, nous n’avons plus de temps !

 

Rejoignez LONGITUDE 181, Porteur de la voix de L’Océan !

Share