Pêche aux requins sur l’Ile de La Réunion : l’État ne veut pas d’observateurs indépendants !


La saga réunionnaise autour de la “problématique” requins joue un nouvel opus.

L’État, par l’intermédiaire de la Préfecture de Région, a lancé un appel d’offre pour “recruter” les prochains acteurs d’un nouvel épisode de “pêche de protection”, sans aucun fondement scientifique et contre l’avis de tous les vrais spécialistes des requins, réunionnais ou non.

Les observateurs des ONG du Collectif exclus de l’appel d’offre

Dans le cadre d’une politique d’apaisement et de main tendue, nous avions proposé, en amont du lancement de cet appel d’offre, que, par souci d’équilibre et d’objectivité, les associations faisant partie de notre Collectif (autant réunionnaises que métropolitaines) prennent en charge les observateurs.

Pour contrer cette “menace écologiste”, nos associations ont été exclues de l’appel d’offre….

Les pêcheurs candidats à ce marché peuvent, par contre, être sympathisants ou anciens participants aux programmes de pêche Cap Requins 1 et 2, même si de graves soupçons pèsent sur leurs motivations et comportements passés. Aucune restriction à leur égard pour répondre à cet appel d’offre “pêche”. De même, leur amis peuvent répondre au programme “observateurs” en se constituant, ipso facto, en associations…

Le nouveau programme est une extension énorme du massacre

Des palangres et drum lines seront posées un peu partout autour de l’Ile de La Réunion, avec la poursuite, l’officialisation ou le maintien des absurdités précédentes, telles que :

  • absence d’observateurs indépendants
  • poursuite des pêches post “incidents” ou “attaques”
  • pêche ciblée de tout requin observé
  • pêche de juvéniles, jusque dans le lagon de la Réserve Marine
  • pêche au filet trémail de juvéniles devant les embouchures (filet trémail n’est pas du tout sélectif…)

C’est un massacre sans précédent qui va être commis à grand renfort d’agent public sur le territoire français, deuxième territoire maritime au monde, avec le plus grand mépris pour les lois sur la biodiversité.

Il faut flinguer les requins ” en est la seule justification. Nous pensions être au 21ème siècle, pourtant !

Les observateurs, en plus des doutes sur leur indépendance, n’auront même pas obligation d’être systématiquement présents lors des opérations drum lines et palangres… Ils pourront aussi être absents de toutes les autres opérations de pêche.

Nous vous invitons à faire part de vos commentaires à M. Le Préfet sur twitter : @Prefet974   ou par la boite “contact” disponible sur www.reunion.gouv.fr

Faites-vous entendre, faites entendre la Voix de l’Océan, c’est de notre patrimoine commun qu’il s’agit, ne soyez pas complices en restant silencieux !

 

Share