Programme Terre & Océan : Longitude 181 parraine le village de Sippo dans le Sine Saloum au Sénégal


Longitude 181 soutient les habitants du village de Sippo sur l’ile du même nom, dans le delta du Sine Saloum au Sénégal, qui est classé à la fois Réserve de la Biosphère et Patrimoine culturel mondial de l’humanité.

La Mangrove sénégalaise du Sine Saloum. Entre Ciel et Océan, entre Terre et Océan, les palétuviers forment un écosystème nourricier, aussi indispensable à notre planète que les récifs coralliens. Des humains vivent là. Ils sont les gardiens de ce trésor. Ils sont en première ligne du réchauffement climatique alors qu’eux-mêmes ont un impact quasi nul sur leur environnement. Et pourtant, des occidentaux n’hésitent pas à brûler leur moyen de subsistance… la brousse.

Une mangrove protectrice et nourricière…

Comme le montre la vidéo ça chauffe à Sippo !, Longitude 181 soutient les habitants de cette zone contre ce droit de tuer que veulent exercer certains, en bafouant le droit de laisser vivre de ce village, situé en plein cœur d’une réserve marine somptueuse mise en place par l’association sénégalaise OCEANIUM. Le centre de plongée du même nom a été l’un des premiers Centres Ambassadeurs de la Charte Internationale du Plongeur Responsable de L181 !

Menacée de toutes parts

Pour renforcer ce parrainage, et dans le cadre de ce lien Terre&Océan qui est un des programmes de Longitude 181, nous avons rendu visite à ce village en Juin dernier. Nous avons mesuré la profondeur de leur attachement à cet environnement magnifique, protecteur et nourricier, ainsi que leur fabuleuse connaissance de tout ce qui les entoure. Mais nous avons aussi mesuré les menaces qui pèsent sur leur avenir à court terme : pollution, absence de gestion des déchets non-organiques, tourisme de masse, corruption, montée des eaux océaniques, braconnage, feux de brousse…. Ils sont riches d’un environnement qui fait des envieux, ils sont aussi les seuls à pouvoir le protéger efficacement pour le bien-être de l’humanité.

Une jeune journaliste est passée sur site juste derrière nous à la demande de Bertrand Averland, accompagnateur du projet d’éco-tourisme villageois et membre actif de Longitude 181. Son article vient d’être publié si vous souhaitez en savoir plus : Article Jeune Afrique

 

 

 

 

Share