Ile de La Réunion : Notre porte parole menacé de mort !


En préambule, nous sommes, bien entendu bouleversés par le récent décès survenu accidentellement et mettant en cause un requin.

Mais cette compréhension de la douleur d’une famille, ne peut nous empêcher de trouver inadmissible que sur l’Ile de La Réunion,  il ne soit pas bien vu par certains de ne pas avoir un autre point de vu que l’élimination systématique de tout requin approchant des côtes. Nous avons le droit de trouver inadmissible que ces personnes profèrent des menaces de mort en toute impunité, encouragés par les propos de responsables politiques locaux ou de journalistes en mal de scoops sanglants.

Après que le responsable de l’un de nos Centres de Plongée Ambassadeur de la Charte ait été violemment molesté par un pécheur du dispositif CAP Requin 2,  c’est maintenant notre principal représentant sur place qui est, encore une fois, particulièrement menacé.

Devant la gravité des faits, nous relayons ci dessous, l’intégralité de son dernier Communiqué de Presse de ce jour pour être sûr qu’il sera diffusé :

 

Nous vous adressons ce communiqué après un résultat totalement inattendu de la pêche post attaque, qui a pour conséquence de démonter complètement le principe de la pêche dans la réserve .

A la suite de deux éditoriaux particulièrement virulents nous nous permettons d’attirer l’attention des journalistes quant à l’influence qu’ils peuvent avoir sur des esprits fragiles dans l’ambiance explosive du moment. Nous les appelons à de la modération et de la responsabilité dans leurs propos après avoir reçu des menaces de mort.

Jean Bernard Galvès, porte parole du Collectif des Associations Aspas, Sea shepherd, Longitude 181,One Voice, fondation Brigitte Bardot, Requin,Intégration, Sauvegarde des Requins, Tendua ,Vagues

 

Coup de théâtre : La pêche post attaque de Saint André confirme de danger de pêcher le requin devant les plages.

Le 22 février, lendemain de l’accident, le bateau chargé de la pêche post attaque a posé des dizaines de kilos d’appâts sur une palangre d’au moins 15 hameçons, ainsi que des drum lines appâtées. C’est une concentration énorme d’appâts et d’hameçons sur une toute petite zone .

Au moins un requin était présent ou a été attiré par les appâts tout prés du bateau. Dans cette eau brassée, le requin n’a pas pu suivre la trace odorante vers l’hameçon et l’a cherchée jusqu’en surface où il a été filmé. A la fin de toute une journée, malgré un effort intense de pêche, le requin excité par les appâts n’avait pas été pris et le bateau est reparti bredouille. On ne sait pas combien d’autres requins se trouvaient sur zone ou ont été attirés par l’ apâttage. Aucun n’a été pris. Le requin tué la veille n’est pas celui de l’accident .

Cette observation capitale, qu’on s’est bien gardé de faire figurer sur Inforequin, détruit complètement la théorie fumeuse qu’une pêche prés des plages protège surfers et baigneurs.

La pêche post attaque de Saint André vient de démontrer qu’on peut exciter des requins avec des appâts et qu’on n’arrive pas forcément à les pêcher.
Imagine t’on le danger pour les baigneurs et surfers?

Ce n’est pas une surprise. Lors des débuts de Cap requin en baie de Saint Paul, des requins balisés avaient été localisés prés des appâts. Ils n’avaient pas été pris. Cela avait entrainé un avis négatif du conseil scientifique de Cap requin au déploiement des drum lines prés des plages. On avait passé outre et douze jours plus tard survenait l’accident d’Elio. Cette nouvelle et terrible observation démontre de manière irréfutable l’énorme danger de pêcher prés des usagers de la mer.

Après cette observation, qui osera porter la décision de pêcher le requin dans la réserve prés des baigneurs et surfers …pour leur sécurité…. et qui osera donner un avis favorable ? Pas les scientifiques et vrais connaisseurs des requins qui ont tous dénoncé depuis longtemps ce danger. Il est, depuis la pêche post attaque de Saint André, désormais connu de tous.

Photos du requin et bateau – Imaz press : http://www.ipreunion.com/requins/reportage/2017/02/22/-audio-wles-pecheurs-avaient-prevenu-les-surfeurs-selon-des-temoins-sur-place-au-lendemain-de-l-attaque-de-requin-a-saint-andre-c-est-les-requins-qui-ont-peur-de-nous-ont-repondu-les-jeunes,57846.html

Vidéo de la pêche du 22 février –  l’Info.re : http://www.linfo.re/la-reunion/societe/712485-dispositif-post-attaque-un-requin-bouledogue-peche-a-saint-andre

 

 

Share