Programme Requin Blanc : le repérage démarre en Algérie !


ous rentrons très enthousiastes de la mission de repérage qui s’est déroulée du 14 au 20 juin à Skikda, sur la côte est de l’Algérie.

Cette mission avait pour but de mettre en place un protocole d’observation des grands requins, avec l’aide des partenaires algériens institutionnels (Ministère des pêches, CNRDPA, ENSSMAL, EFTPA el Kala), associatifs et financiers.

Les objectifs principaux ont été atteints : un système pour attirer les requins en vue d’un recensement a été confectionné et testé pendant plusieurs jours, malgré des conditions météo parfois difficiles. Ce système pourra donc être posé en d’autres points de la côte algérienne, afin de définir le meilleur site pour l’observation des requins.

Emir Berkane devrait poursuivre les investigations dans l’est du pays, tandis que Hamza Mendil, qui commence sa thèse sur les grands requins du bassin algérien, se concentrera sur la région d’Alger et l’ouest du pays. Le repérage est donc lancé !

Lors de ces essais, nous n’avons cependant pas observé de requins. Bien qu’un peau bleue ait été aperçu en surface près d’Annaba, la veille de la mission, tous les témoignages recueillis indiquent une richesse révolue : les requins marteaux, qui étaient abondants dans l’est de l’Algérie jusque dans les années 1990, deviennent exceptionnels. De même, les requins bleus, les renards ou les blancs. Les populations se raréfient. Il est urgent d’agir avant qu’ils ne disparaissent totalement de ces eaux, comme ils l’ont déjà fait sur les rives nord de la Méditerranée.

Un grand merci à Emir, qui a orchestré avec beaucoup d’énergie cette mission, et à tous ceux qui nous ont aidé sur place : la mairie de Skikda qui a accueilli notre conférence publique, le complexe Titanic, et le club de plongée Blue Planet Skikda. Blue Planet est d’ailleurs devenu, à cette occasion, le 3e Centre Ambassadeur de la Charte en Algérie, après El Mordjene d’Alger et Undersea Tipaza.

Share